Par Olivier Baux Praticien de Santé-Naturopathe holistique

 

Dans un contexte quotidien de pollutions de plus en plus sournoises et fines, voire invisibles, détoxiquer ses 3 corps (physique, émotionnel/mental et énergétique) est d’une légitimité et d’une urgence toute vitale, pour mener à bien sa vie et sa relation au monde, avec ses potentiels innés retrouvés et sa recherche à instaurer l’harmonie et la paix intérieure comme extérieure, dans l’être et le faire quotidien.

En effet des toxines biologiques ou non, ont des répercussions néfastes sur notre caractère, notre psyché, notre vitalité, jusque sur la façon de conduire nos axes de vie. Il est donc essentiel de drainer puis détoxiner ses corps et ses cellules.

 

A quel moment drainer puis détoxifier ?

Ce petit ou grand nettoyage, selon la durée, est à privilégier dans la période de mars à octobre sur minimum 21 jours, voire idéalement 3 mois pour une cure complète.

La cure Détox peut durer sur plusieurs mois, avec des phases de revitalisation. Par exemple, détoxiner les métaux lourds dure facilement un an, avec des étapes progressives entre les organes, puis en intra-cellulaire, au-delà du simple traitement à l’ail des ours et à la chlorella.

Cette cure remobilise et élimine 2 familles de polluants : les toxiques venant de l’extérieur du corps (dits exogènes), les toxines venant du corps (dites endogènes).

A l’issue de ce grand cadeau fait à nos 3 corps, en renouvelant 3 cycles de 21 jours de cures progressives, avec 5 à 7 jours de revitalisation entre chaque cycle, toutes les fonctions du corps retrouvent leur potentiel de façon durable, et l’être humain retrouve sa nature et sa conscience plus libérée et expansive.

 

La Détox est au-delà du Drainage : 

Le Drainage prépare la Détox :

Celui-ci permet d’éliminer les toxines des 5 organes majeurs chargés de les filtrer (dits les émonctoires : Reins, Intestins/Vagin, Foie, Poumons, Peau), par une voie extra-cellulaire. Ces polluants forment 2 déchets majeurs : le mucus et l’acidose tissulaire.

Aussi le Drainage se fait plutôt du bas vers le haut du corps, i.e. des reins vers les poumons, à bonne vitalité de départ de la personne.

Sinon si les reins, le foie, les intestins sont en sous- vitalité (cela se détermine en consultation naturopathique), il faudra, par respect de l’organisme, « Primum non Nocere »= « d’abord ne pas nuire, » comme disait Hippocrate, revitaliser ces organes, car le drainage (et à fortiori la détox), sollicite leur énergie vitale.

Il est possible aussi de drainer un organe fatigué par son relais. Par exemple, en drainant la peau, via un sauna, on draine aussi les reins (par la transpiration des glandes sudoripares), et via le hammam, on draine le foie (par celle des glandes sébacées).

La Détox fera suite au Drainage, et se chargera de déloger des toxines en profondeur dans les tissus et dans les cellules, jusque dans l’ADN, selon les compétences du praticien.

 

  • Etape 1 : le drainage des 5 émonctoires

Les Reins et les Surrénales :

Une bonne eau, faiblement minéralisée en résidus secs, (comme Montcalm, Roucous, Cristalline, Volcania, Rosée de la Reine), ou une eau bi-distillée ou vivifiée (vivante et dynamisée), pourra déjà drainer les reins, à raison de 2 litres par jour hors des repas.

En alimentaire, les poireaux, les asperges et le céleri en monodiètes (i.e. un seul aliment comme repas du midi et du soir, à volonté) avec bien-sûr, le jus de cuisson en apéritif.

En phytothérapie : la busserole, le pissenlit, la reine des prés, l’orthosiphon et le genévrier, activent la diurèse (élimination des urines, urée, acide urique). Cela permet d’améliorer les terrains arthritiques et inflammatoires dus à l’acidose, comme de faire baisser de façon mécanique (en baissant la pression) la tension et de réduire la rétention d’eau.

Le sauna et les bains chauds (38,5/39°C en se mettant dans un bain d’abord à 37, en augmentant progressivement la température), 3 fois par semaine, sont aussi, à ce titre, recommandés.

Cela peut s’accompagner par 3 verres par jour de bourgeons de genévrier, cassis, sureau noir (7-10 gouttes de chaque), 1 ampoule d’eau de mer, une tisane de plantes déjà citées.

Le tapotement avec les mains en conque sur la région des reins, en se penchant légèrement debout, la respiration rénale et la friction des reins avec l’huile essentielle et le bourgeon de pin, de pruche, après une douche fraîche sur les reins, sont très salutaires pour recharger les reins le matin (un Samouraï sommeille en vous!).

Également un travail en gestion du stress et des peurs inhibitrices, viendra compléter le drainage émotionnel des reins, avec en recharge les complexes : Confiance, Courage, Espoir des Élixirs floraux du Dr Bach.

 

Le Foie et les Intestins :

Cela concerne plutôt le drainage du mucus. Celui-ci d’ailleurs est un matelas favorable pour la fixation des bactéries pathogènes et co-infections (virales, levures, parasites…).

Le foie et les intestins sont les 2 centres « anti-poisons » d’importance égale du corps : d’où une plus grande efficacité en les drainant ensemble.

Pour les Intestins :

En alimentaire : les légumes verts cuits vapeur ou à l’eau, en évitant le choux de Bruxelles et les épinards (contiennent de l’acide oxalique), la compote de pomme tiédie en monodiètes alternées de 3 à 7 jours, l’huile de cumin noir.

En phytothérapie : la mauve, la guimauve, le tamarin, le psyllium blond, la rhubarbe de Chine, le jus d’aloe vera et surtout Arborescens, le jus de bouleau.

Les cures de charbon végétal activé qui est 40 fois plus adsorbant (capture les toxines et infections plutôt circulantes) que l’argile verte, de zéolite activée, de chlorophylle… sont des « pompes » à toxines puissantes et permettent de les neutraliser efficacement.

La Cure Xantis, est centrale – complétée ou non par la suite par des séances d’irrigation du côlon – avec 21 jours de sachets (faisant transpirer la muqueuse intestinale par l’action de grains fermentés et des plantes, en décollant des déchets agglutinés depuis des années !), aidés de 12 jours intercalés de Douches Détox, ou plus simplement de douches rectales à l’eau tiédie, est déjà une cure de drainage puissante à effet rajeunissant et clarifiant pour le psychisme et les pensées.

Réduire l’inflammation de la muqueuse intestinale, de plus en plus fréquente, laissant passer de nombreuses molécules indésirables dans le corps est un enjeu crucial pour la qualité future de la détox. En effet une « barrière intestinale » toujours inflammée, devient perméable et poreuse et par la même source d’auto-intoxication, tout en mangeant bio pourtant !

Le bourgeon de figuier associé au molybdène (oligo-élément), les acti-biotiques (et non pro-biotiques), l’huile Omega 7, la L-Glutamine, dans une moindre mesure, restaurent la paroi intestinale, véritable carrefour, avec les 3 couches de la flore, entre la santé et la maladie.

Les Huiles essentielles de laurier, cumin, basilic, genévrier, viendront soutenir les fonctions des intestins en application cutanée (2 à 3 gouttes).

Également un travail sur la gestion du stress et les « non-dits », refoulements et « accumulations sous le tapis » avec beaucoup de résignation peut être très utile.

La Respiration ventrale et de type Rebirth en boucle, drainent l’émotionnel intestinal, avec aussi une bouillote chaude et une tisane de camomille par exemple.

 

Le Foie et la Vésicule biliaire :

En alimentaire : les produits soufrés, radis noir, oignons, raifort, ail et artichaut, la pomme chaude au four, 3 cuillères à soupe d’huile d’olive par jour sur 7 jours.

En phytothérapie : chrysanthellum parthenum, le pissenlit, la fumeterre (« qui rend centenaire »), les huiles essentielles de citron et livèche (plus facile au goût que radis noir et artichaut), et la boldo comme cholagogue (drainage de la vésicule biliaire).

En soutien du Foie : bourgeon de romarin, huile de chardon Marie, huile de cynara cardunculus, huiles essentielles d’estragon, basilic, romarin, huiles Omega 3 DHA, desmodium…

Un travail sur la colère, les sentiments d’injustice et les trahisons pourra mieux libérer le Foie avec une bouillote chaude dessus.

L’exercice physique draine le Foie aussi !

 

La Peau :

La peau élimine à la fois l’acidose (sous forme d’eczéma sec par exemple) et le mucus (sous forme d’escarres suintants par exemple.)

En alimentaire : comme pour les intestins qui sont une peau interne. La carotte et le pollen de ciste sont également intéressants.

En phytothérapie : la bourrache, la bardane, la pensée, l’iris, la capucine…

L’Exercice physique et les bains, les massages puissants en friction, comme le Vishesh ayurvédique, les exfoliants doux en cosmétiques et gommages assurent l’élimination des toxines et le renouvellement cutané.

Les huiles végétales et une bonne hydratation, le gel d’aloe vera, la gelée royale et le pollen en baume lui redonne sa structure avec l’incontournable silicium.

Le travail sur la relation à soi et aux autres, ou sur les séparations, avec les cheveux sera souhaitable sur les problèmes chroniques cutanés.

 

Les Poumons :

La toux sèche cherche à éliminer de l’acidose et la toux grasse plutôt du mucus par exemple.

Les poumons peuvent être drainés par l’hysope couchée, la pulmonaire, l’inule odorante en huile essentielle, le bouillon blanc, le soufre et la farine de moutarde en cataplasme ou avec des ventouses appliquées au niveau des poumons sur la peau (celles-ci vont faire remonter les toxines profondes en surface). Il est préférable de chauffer le thorax.

 

Des Laboratoires ont formulé des draineurs de chaque organe, ou des 5 émonctoires en même temps comme l’Élixir du Suédois, Drainage des émonctoires en ampoules, cela est mieux d’être conseillé selon les cas.

 

  • Etape 2 : La Détox peut ensuite se faire

Les toxiques sont finalement des substances qui ne vont pas dans le sens de la nature de la vie, donc anti-physiologique et non biogénique.

Les toxiques exogènes :

Ils concernent surtout les molécules chimiques :

  • les « Xenobiotiques » (additifs alimentaires, édulcorants, cosmétiques chimiques, pesticides, fongicides, insecticides, vaccins, OGM, phtalates, organo-chlores, hormones de synthèse, médicaments, les nanos particules, épandages chimiques…),
  • les radiations nucléaires,
  • les métaux lourds (plomb, mercure, aluminium, cadmium, nickel…),
  • les aliments non physiologiques (lait de vache, viande…),
  • les ondes néfastes électro-magnétiques (micro-ondes, EBF, ondes stationnaires, portables, Wi-Fi…)
  • les levures à Candida albicans, des parasites vectoriels (dont Lyme)

 

Toxines endogènes :

L’acidose tissulaire et le mucus ou la mucose toxique ont déjà été évoquées dans la partie du drainage et avec la notion de perméabilité de la muqueuse intestinale.

Les infections à bactéries, les virus, les levures peuvent être exogènes, mais aussi endogènes (auto-produits par notre organisme), dont le terrain est dégradé et stressé de façon chronique ou par un choc brutal.

Les toxiques exogènes, Xenobiotiques, sont souvent des poisons pour le vivant et des agents de mutation de notre biologie jusque dans l’ADN, ce qui est beaucoup plus grave car retransmissible entre générations.

Ces toxiques sont fixés sur nos tissus, rentrent dans la cellule en endommageant, voire en lésant sa membrane.

Il faut donc des « chelateurs » qui puissent les déloger des tissus et les transporter vers les voies de sortie, passant nécessairement par les 5 émonctoires, avec aussi les cheveux, les ongles et le vagin pour les femmes, qui servent de relais supplémentaires ; d’où l’importance et la cohérence de drainer au préalable les émonctoires afin de les délester déjà des toxines qu’ils ont accumulées ainsi que de leur maintenir une bonne vitalité pour la détox.

Nos tissus et cellules « baignent » dans 4 « Humeurs » ou liquides humoraux : le sang, la lymphe canalisée et non-canalisée, le liquide extra-cellulaire (1/3 des liquides du corps), et l’intra-cellulaire (=2/3 des liquides du corps), pour avoir une bonne Humeur bien sûr ! D’ailleurs le bon sens fait le bon sang !

Le charbon végétal activé, la zéolite activée, la chlorophylle (déjà abordés), prennent sur eux les toxines circulantes et infectieuses, limitent les fermento-putrescences intestinales (source d’auto-intoxination chroniques) et neutralisent les molécules délétères.

L’intérêt ici est aussi porté sur la protection de la cellule, de ces agents et facteurs, ainsi que des oxydations consécutives.

L’usage de chelateurs spécifiques, dans un certain ordre, pour la détox des métaux lourds (avec les analyses centrales et périphériques de laboratoires), des détoxinants intra-cellulaires, des inhibiteurs de réplication infectieuse dans l’ADN, des puissants leviers naturels anti infectieux en aromathérapie, gemmothérapie, seront à ce niveau individualisés en consultation naturopathique, selon :

– l’état de vitalité de la personne et de ses organes,

– le niveau d’intox du terrain physique, émotionnel et énergétique,

– le niveau et la nature du stress quotidien et accumulé,

– les antécédents familiaux.

La consultation mettra les priorités d’action en place, et dans un ordre cohérent, pour le respect de la vitalité de l’organisme et l’efficacité des suivis de consultations après évolution.

Les résultats cliniques souvent montrent une transformation du terrain de la personne, voire de son tempérament naturopathique.

 

Quels sont au quotidien les facteurs qui permettent une Détox, toutes toxines confondues ?

  • L’Eau vivante qui draine et hydrate l’intra-cellulaire, l’eau de mer,
  • les huiles essentielles et des bourgeons spécifiques,
  • la spiruline fraîche en ampoule,
  • la sève de bouleau fraîche,
  • les graines germées pleines d’enzymes, de protéines et de minéraux, de phytonutriments précieux,
  • du jus d’herbe de blé et d’orge frais.

Un jeûne hydrique dépassant 3 jours consécutifs permet de détoxiner l’intra cellulaire, d’où les durées de 7, 14 ou 21 jours de jeûne.

L’exercice physique avec une respiration consciente (en commençant par l’axe du corps, le bas puis le haut) draine les organes, les émotions parasites rebelles et renforce l’énergie vitale.

 

Enfin, nous sommes 3 Corps en 1, comme « une cascade sur 3 niveaux » :

D’où la conscience de drainer aussi ses émotions et ses pensées parasites, comme de détoxiquer leurs agrégats mémoriels sur nos tissus, grâce au souffle conscient à l’expiration, avec une visualisation en pensée positive.

Éviter de s’identifier à ses émotions et ses pensées (bien souvent réactionnelles) est de la Détox en amont !

Le Kriya Yoga considère que toutes les tensions, conflits, blessures émotionnelles ont 2 racines qu’il faut dissoudre : le manque d’Amour (donné et reçu) et le désir ou la volonté de contrôler.

Être centré sur la qualité de ses pensées, paroles et actions quotidiennes, ainsi que sur son idéal de Vie nous rend plus vigilant et bienveillant vis a vis de nous- mêmes et du monde qui nous entoure. Cela évite d’etre trop facilement la proie, avec plus de conscience appliquée, « d’intox » alimentaire, cosmétiques, relationnelles, »musicales », »artistique », médiatique…

La prière, méditation et les exercices de Centrage, permettent de mieux discerner les vrais besoins et actions justes à mener pour son évolution, d’aligner les pensées, paroles et actions, et conduisent à retrouver son Soi.. à ne plus s’enfermer dans des rôles qui nous en éloignent : la Détox sera alors achevée !

 

Olivier Baux

Naturopathe Holistique

Olivier Baux est naturopathe (et ex. Professeur de naturopathie) depuis 20ans. Il individualise les pratiques et accompagnements holistiques prioritaires pour éliminer la cause des troubles aigus et chroniques de votre terrain.

Ses techniques complémentaires de Détox : moxibustion chinoise avec ventouses, appareil Physio-Detox (Détox de l’acidose et des métaux lourds), appareil Physioscan, Bol D’Air Jacquier pro., Drainage lymphatique manuel, Aroma- et Gemo-therapies cutanées, exercices respiratoires et physiques…

Il consulte à Alpilles Bio le mardi matin au magasin Alpilles Bio sur rendez-vous.

Vous pouvez le contacter par téléphone au 06 13 57 95 27 ou par email à cette adresse olivier.baux8@gmail.com