Nous consommons aujourd’hui en moyenne 4 fois plus de sucre que la quantité recommandée ! En tête des sucres présents dans nos placards, on retrouve le sucre blanc. Qu’il soit raffiné ou non, le sucre blanc est dépourvu de nutriments et n’apporte que des calories « vides ». Il existe quelques alternatives plus intéressantes que nous vous présentons dans cet article et que vous retrouverez au magasin Alpilles Bio. Mais cela ne doit pas faire oublier que le sucre, quelle que soit sa forme, reste un aliment dont la consommation est à limiter car il peut entraîner de nombreux problèmes de santé tels que du diabète et des maladies cardio-vasculaires…

 

Sucre de canne/sucre roux :

Parmi les sucres roux, on trouve notamment la cassonade, qui est légèrement moins raffinée que le sucre blanc, mais qui subit quand même de nombreuses transformations et conserve peu de nutriments.

 

Sucre de canne complet :

Par rapport au sucre blanc, le sucre complet a l’avantage d’être un produit moins transformé. Il s’agit de sucre de canne non raffiné comme le rapadura et le muscovado, qui n’ont pas été chauffés lors du processus de fabrication et qui conserve ses vitamines et minéraux (potassium, calcium, magnésium). En revanche, son pouvoir sucrant est plus faible que le sucre blanc.

 

Sucre de coco :

Le sucre de coco provient de la sève des fleurs de cocotier qui va être chauffée jusqu’à ce que l’eau s’évapore et se transformer en sucre un peu brun. Il contient des vitamines (vitamine B), minéraux (notamment du potassium) et des antioxydants (des pholyphénols, permettant de lutter contre le vieillissement des cellules). Il a également un indice glycémique un peu plus faible que le sucre blanc.

 

Sucre de Yacon :

Peu connu, le sirop de Yacon, dont l’aspect rappelle celui du caramel, est extrait d’un tubercule péruvien. Il est composé de fructo-oligosaccharide, un sucre qui ne pénètre pas l’organisme et qui, n’étant pas assimilé, ne provoque pas de pics d’insuline. Le sirop de Yacon est également riche en potassium et en antioxydants.

 

Sirop d’agave :

Le sirop d’agave a une texture proche du miel et un goût assez neutre. Il est extrait d’une plante qui s’appelle l’agave bleue, un cactus que l’on trouve au Mexique. L’agave possède un fort pouvoir sucrant, ce qui comme le miel, permet d’en mettre moins. Il contient aussi naturellement du fer, des sels minéraux, du potassium, du calcium et du magnésium et a un faible indice glycémique.

Par ailleurs, le sirop d’agave est constitué de 60% à 90% de fructose, il ne doit donc pas être consommé en excès sinon il risque d’être stocké sous forme de graisses dans le foie.

 

Sirop d’érable :

L’avantage principal du sirop d’érable est qu’il possède un goût plus prononcé, ce qui permet de réduire l’apport total en sucre grâce à la saveur. Son indice glycémique est élevé, mais il a en revanche l’avantage de contenir peu de fructose.

 

Sirop de riz :

Le sirop de riz provient de la fermentation de riz brun. Il se comporte dans l’organisme comme un sucre lent, évitant ainsi de provoquer des pics d’insuline. Son pouvoir sucrant est un peu moins fort que celui du sucre blanc et son goût un peu plus prononcé que le sirop d’agave. Riche en vitamines et minéraux, il a cependant tendance à se liquéfier à la cuisson, rendant son utilisation en pâtisserie plus difficile.

 

Sucre traditionnel khmer :

Tout comme le sucre de fleurs de coco, le sucre de fleurs de palmier est produit à partir de la sève extraite d’une espèce particulière de palmier : le palmier à sucre, aussi connu sous le nom de palmier de Palmyre. Parfois appelé sucre de palme, mais aussi sucre de palmier Thnotil, il est important de préciser que sa production est distincte de celle de l’huile de palme, qui est extraite d’un arbre différent : le palmier à huile, ou Elaeis guineensis jacq.

Le sucre de fleurs de palmier a une saveur marquée, un fort pouvoir sucrant et possède un indice glycémique inférieur à 30 (soit moitié moins important que le sucre classique). C’est un édulcorant riche en potassium, magnésium, vitamine C, et des acides aminés tels que la glutamine et l’arginine.

 

Xylitol (sucre de bouleau) :

Le xylitol est un édulcorant obtenu à partir de l’écorce de bouleau. Moins calorique que le sucre blanc, il a l’avantage d’avoir le même goût, de posséder un pouvoir sucrant plus important et un index glycémique plus faible. Il possède aussi des avantages pour la santé bucco-dentaire car il est beaucoup moins susceptible d’engendrer des caries.

En revanche, une consommation trop importante de xylitol peut entraîner des effets secondaires (laxatifs notamment). Par ailleurs, les édulcorants ne sont là encore pas une solution miracle puisqu’une consommation trop importante d’édulcorants peut contribuer à la hausse du risque d’insulino-résistance et altérer le microbiote. Enfin, ils augmenteraient la sensation de faim et entretiennent le goût du sucre, dont il est important de réussir à se déshabituer.

 

Stevia :

La stevia est un édulcorant naturel issu d’une plante. Ses avantages sont les mêmes que pour le xylitol : elle possède un pouvoir sucrant 100 à 300 fois plus élevé que le sucre blanc, permettant ainsi de ne pas apporter de calories. Elle ne provoque par ailleurs pas de caries. En revanche, son goût un peu amer proche de la réglisse n’est pas toujours apprécié. Tout comme le xylitol, la stevia présente par ailleurs les mêmes risques potentiels que l’ensemble des édulcorants, elle est donc toujours à consommer avec modération.

 

Le miel :

Le miel possède l’avantage de contenir des minéraux (magnésium, calcium, potassium, fer) et des vitamines (B et C), même si la teneur reste faible.

Le miel est également moins calorique que le sucre et possède un pouvoir sucrant 30% à 40% supérieur au sucre de table, ce qui permet de consommer des quantités plus faibles. Enfin, le miel contient des antioxydants, des molécules qui aident à prévenir le cancer et les maladies dégénératives. Plus le miel est foncé, plus il est riche en antioxydants.

 

Il n’y a pas d’alternative miracle au sucre : quelle que soit sa forme, le sucre consommé en excès a des effets néfastes sur la santé. Choisir un sucre plus naturel lui confère tout de même quelques avantages comme la présence de minéraux, mais cela reste relativement faible en comparaison aux quantités que l’on peut trouver dans les fruits et légumes par exemple. Le mieux restera donc toujours de limiter sa consommation de sucre sous toutes ses formes.

 

Sources :

https://yuka.io

https://www.passeportsante.net/fr/